L’avenir du Traité de l’Elysée 50 ans après sa création

(see the German version below in PDF) Le 16 janvier, en amont des célébrations pour […]

16/01/2013

(see the German version below in PDF)

Le 16 janvier, en amont des célébrations pour les 50 ans du Traité de l’Elysée, la FEPS a organisé, avec les sections Bruxelloises du PS français et du SPD allemand, une soirée-débat sur les 50 ans du Traité de l’Elysée qui a rassemblé, avec succès, plus de 80 personnes de plusieurs nationalités et de plusieurs générations.

Ouvrant les débats avant d’en assurer la modération, Ernst Stetter secrétaire général de la FEPS a rappelé que le Traité de l’Elysée représentait la cheville ouvrière non seulement du rapprochement de la France et de l’Allemagne mais de l’unification de l’Europe. Ce rapprochement historique ne doit pourtant pas faire oublier les divergences réelles du point de vue culturel, politique ou économique.

Philip Cordery, député PS du Benelux, a souligné que la coopération entre la France et l’Allemagne était exemplaire pour l’UE, du point de vue social, politique et humain. Il a insisté sur les trois points forts de cette relation si particulière : une coopération bilatérale au plus haut niveau (chefs d’Etat), un engagement dans les domaines culturel et de la jeunesse (à travers l’OFAJ, Arte et les nombreux lycées franco-allemands). Mais le Traité de l’Elysée ne peut se contenter des réalisations du passé. De nombreux défis sont encore à accomplir pour la coopération franco-allemande : une politique étrangère plus intégrée, une convergence sur le budget européen et sur la politique économique (industrielle en particulier) et une initiative plus forte pour la politisation de l’UE.

Le président de la section SPD Brussel, Özgür Öner, a appelé à donner un nouveau souffle politique à cette coopération Paris-Berlin. Il a également rappelé les échéances électorales prochaines en Allemagne (élections fédérales en septembre) et l’impact que pourrait avoir un gouvernement rouge-vert pour le rapprochement avec la France.

Au nom du PS français, Michel Jeanson, a rappelé que, face aux tentations populistes et nationalistes qui minent l’Europe, les militants progressistes et pro-européens ont un rôle particulier : maintenir la flamme de l’Europe et la volonté de paix et d’ouverture. Michel Jeanson a également souligné que l’élan nouveau de l’UE ne pourra venir que de la solidarité : solidarité entre citoyens, entre travailleurs, entre pays et entre régions.

Paul Collowald, qui eut une très longue expérience au niveau européen, a fait revivre aux plus jeunes générations la succession des évènements ayant conduit à la signature du Traité de l’Elysée et a montré comment ce traité fut loin d’être accueilli avec enthousiasme des deux côtés du Rhin : en France, on se demandait s’il ne s’agissait pas là d’un “saut dans l’inconnu”, tandis qu’en Allemagne, on se méfiait du général De Gaulle et de ses visées européennes. Paul Collowald, tout en reconnaissant la portée du Traité de l’Elysée, a cependant rappelé que le texte fondateur de l’Europe unie et de la réconciliation franco-allemande était la Déclaration Schuman de 1950.

Cette perspective historique a été complétée par Christian Deubner, économiste allemand, souhaitant revenir sur les réalisations et les échecs de la coopération franco-allemande, de Konrad Adenauer et Charles De Gaulle jusqu’Angela Merkel et Konrad Adenauer.

Après un débat avec l’auditoire, qui a laissé une large part aux témoignages et aux interrogations (notamment sur le devenir de l’amitié franco-allemande dans un monde multipolaire), Guido Perruzzo, le représentant permanent adjoint de l’Allemagne à Bruxelles, a rappelé que les relations franco-allemandes étaient bien plus profondes et et plus précieuses que de simples questions de pouvoir ou d’équilibre stratégique. Elles engagent la société civile, la culture, la politique, la jeunesse. C’est pour cela qu’elles sont indéfectibles. Pour autant, elles restent encore à développer.

Find all related publications
Publications
30/01/2023

Delivering on the Child Guarantee

An assessment of the national plans' responses towards fighting inequalities in access to childcare
25/01/2023

Progressive Yearbook 2023

Looking back to look ahead
19/01/2023

Next Left Vol.13

Progressive proposals for turbulent times: How to boost the political, organizational and electoral potential
18/01/2023

Next Left Vol.12

Progressivism after Covid: Experiences, impulses, ideas
Find all related news
News
26/01/2023

Grzegorz Pietruczuk is FEPS Progressive Person of the Year

FEPS Progressive Person of the Year 2023
13/01/2023

New manifesto giving international impetus to Lula da Silva’s environmental policy

FEPS President, among the 50 scientists and former politicians from Brazil and Portugal who signed the manifesto
20/12/2022

How to make the best use of the Resilience and Recovery Fund

The first results of the Recovery Watch research project were presented to the Italian public in Rome on 15 December
10/12/2022

Multiannual research project: Disinformation about migration in the EU

How to counteract disinformation effectively?
Find all related in the media
In the media

En Europe, le marché unique fête ses 30 ans, entre satisfaction et désillusion

by Le Monde 01/02/2023
'In Europe, the single market celebrates its 30th anniversary, between satisfaction and disillusionment' Le Monde article with an intervention by László Andor, FEPS Secretary General

Zapatero dice que tuvo peores manifestaciones en contra y ganó las elecciones

by El diario 30/01/2023
'Zapatero declares he had worse demonstrations against him and still won the election' Público article on Zapatero's intervention during FEPS event 'Right-wing extremism and our progressive duty to fight it'

Santos Silva alerta que extrema-direita “é uma doença que pode ser fatal para a democracia”

by Observador 30/01/2023
'Santos Silva warns that the far-right "is a disease that can be fatal for democracy"' Observador article on Santos Silva's intervention during FEPS event 'Right-wing extremism and our progressive duty to fight it'

Santos Silva critica “lógica de descobrirmos roupa suja uns dos outros”

by Público 30/01/2023
'Santos Silva criticises "the mindset of airing each other's dirty laundry"' Público article on Santos Silva's intervention during FEPS event 'Right-wing extremism and our progressive duty to fight it'